Bourgogne, deux nouvelles AOC


0
©BIVB-AurélienIbanez

Après la validation de leurs nouveaux cahiers des charges par l’Inao en juin dernier, les appellations bourgogne-côte-d’or et vézelay ont été officiellement validées début novembre par l’arrêté paru au Journal Officiel. Les vins de ces deux aires de production, l’une régionale (1 000 hectares plantés en pinot noir et chardonnay) et l’autre “village” (66 hectares de chardonnay) arboreront cette nouvelle dénomination dès le millésime 2017. Spécificité toute bourguignonne, le bourgogne-côte-d’or dépend du cahier des charges de l’AOC bourgogne et bénéficie en fait d’une dénomination géographique complémentaire, comme par exemple le bourgogne-hautes-côtes-de-beaune (il y en a quatorze en tout).

C’est en référence à l’orientation de la côte viticole (à l’est, “côte d’orient”) que les vignerons ont choisi le nom de “côte d’or” pour leur appellation et non à cause de la couleur que prennent les vignes à l’automne qui, elle, a inspiré au XIXe siècle le nom du département. La mosaïque du vignoble bourguignon est désormais régie par 84 cahiers des charges qui déterminent la densité de plantation et le rendement – entre autres – de 7 AOC régionales, 44 AOC village (y compris Vézelay) et 33 AOC grand cru. Quant aux premiers crus, ils bénéficient de dénominations géographiques complémentaires au sein du cahier des charges des AOC village. Ce dernier identifie officiellement 640 climats.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.