SPIT 2018, de Bollinger à Botticelli

0

Edition anniversaire, la session 2018 du Sciences Po International Tasting, concours de dégustation à l’aveugle organisé par et pour les étudiants et abrégé de façon bienheureuse en SPIT (qui signifie cracher en anglais), s’est achevée sur un dîner de gala au palais du Tau, à Reims.

L’équipe d’Oxford a emporté la victoire lors de la finale de la compétition créée en 2009 par le club d’œnologie de Sciences Po Paris, qui se déroule chaque année au sein de la maison Bollinger. Sur la deuxième et troisième marche du podium issu des délibérations du jury (Raimonds Tomsons, meilleur sommelier d’Europe et d’Afrique en 2017 ; Charles-Armand de Belenet, directeur général de Bollinger ; Julie Dupouy, meilleur sommelier d’Irlande et troisième du concours du meilleur sommelier du monde en 2016 ; Edwige Regnier, directrice de programme au sein de l’institution culinaire Le Cordon Bleu ; Patrick Laforest , œnologue chez Bollinger), on trouve l’EM Lyon et l’ENSTA ParisTech.

Les quatre séries de vins dégustés (voir ci-dessous) ont chacune été accompagnées par sept questions théoriques et trois questions de dégustation. Il fallait par exemple répondre à ceci : lequel de ces vins provient d’un sol de schiste ? Grâce au soutien de la cristallerie Riedel, les équipes des douze écoles* concourant cette année ont inauguré une épreuve inédite : trois verres de formes différentes, élaborés pour des cépages particuliers, ont été emplis avec le même vin. L’exercice a leurré certains dégustateurs, qui ont cru goûter des vins de pays différents.

Parmi les beaux flacons de cette dixième édition, la finale a honoré « l’émouvant romanée-conti 1975, dont les arômes fins, balsamiques et de rose séchée s’accordaient pour l’équipe finaliste de l’ENSTA ParisTech à un tableau de Botticelli. » Enfin, outre le R.D. 1975 de Bollinger, autre vin de l’épreuve finale dont l’équipe d’Oxford « a décrit avec passion et gourmandise les “notes toastées et de noisettes, l’imposante acidité et la remarquable jeunesse” », les participants ont pu déguster le R.D. 2004, dernier-né de la maison d’Aÿ, avant un déjeuner gastronomique dans le chai.

« Le SPIT est un rendez-vous de la tradition, du savoir-faire avec l’innovation et la jeunesse. Une rencontre émouvante entre des vins anciens (…) et de jeunes dégustateurs. Entre des maisons mythiques du monde viticole et des acteurs innovants comme nos partenaires de Ligne W ou la startup Wikeeps (…). La soirée de clôture au palais du Tau a cristallisé cet état d’esprit : dans cette salle somptueuse, vestige d’un palais gallo-romain, nous étions entourés d’oeuvres d’art contemporain. »

Agnès de Fortanier,
présidente d’In Vino Veritas – SPIT X

Les vins du SPIT X :

Série des champagnes Bollinger
La Grande Année Rosé 2007
R.D. 2004
La Grande Année 2007

Série des blancs
Marcel Deiss, alsace grand cru Schoenenbourg 2013,
Nicolas Joly, Clos de la Coulée de Serrant, savennières Coulée de Serrant 1990
Domaine Chanson, beaune premier cru Clos des Mouches 2015

Série “Le Fond et la forme”
Plaimont Producteurs, Le Faîte rouge, saint-mont 2012

Série des rouges
Ferraton Père & Fils, Les Miaux, hermitage 2010
Château Palmer, Historical XIXth Century Wine
Château Lascombes 2009

Finale
Champagne Bollinger, R.D. 1975
Domaine de la Romanée-Conti, romanée-conti 1975

Dans le jardin de Bollinger à Aÿ, les équipes de la maison posent avec l’ensemble des participants à la dixième édition du Sciences Po International Tasting. Photo : In Vino Veritas

* Ecole normale supérieure, EM Lyon, ENSTA, ESSEC, Polytechnique, Paris-Dauphine, Australian National University, Copenhagen Business School, Cornell University, London School of Economics, University of Oxford, University of St Andrews.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here