Grenaches du monde et du Roussillon

0

C’est dans le sud de la Catalogne que s’est tenu cette année le concours Grenaches du monde, une sixième édition marquée par un nouveau record de participation avec 839 vins présentés, soit 25 % de plus qu’en 2017. Composé de 75 professionnels, journalistes spécialisés, cavistes, sommeliers et œnologues originaires de dix pays (France, Espagne, Italie, Belgique, Allemagne, Danemark, Slovénie, Pays-Bas, Chine et Corée du Sud), le jury de cette compétition internationale a distingué à l’aveugle 259 cuvées issues de France, d’Italie, d’Espagne, du Liban, des États-Unis et d’Australie (le palmarès complet est ).

Au rang des récipiendaires des médailles d’or et d’argent attribuées à l’issue de cette session 2018 figurent quarante-cinq vins du Roussillon (provenant de vingt-huit producteurs). Très présent dans cette région viticole située entre Pyrénées et Méditerranée, le grenache est « représentatif de treize de ses quatorze appellations » (on les découvrira ici) et l’un des cépages nobles entrant dans la composition de ses vins doux naturels. Sur les 21 400 hectares de vignes exploitées en Roussillon, 8 500 hectares sont plantés en grenache. Parmi les vins doux naturels et vins secs récompensés cette année, à parts quasi égales, trente vins ont reçu une médaille d’or et quinze, une médaille d’argent.

Philippe Bourrier et Fabrice Rieu, respectivement président du conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR) et président du concours, ont annoncé que la compétition ferait en 2019 son retour en Roussillon, région qui avait accueilli les trois premières éditions.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.