Priorité prévention

0

Au nom des 500 000 acteurs de la vigne et du vin en France et afin de répondre à ces deux enjeux que sont la protection des populations à risque (femmes enceintes, mineurs et jeunes adultes) et la responsabilité dans la consommation de vin, l’organisme Vin & Société a remis au président de la République sa contribution au plan national de santé publique “Priorité prévention”.

Nous reproduisons ci-dessous les principales mesures qui ont été construites de façon collective par l’ensemble des producteurs de boissons alcoolisées (vins, bières et spiritueux), « tous conscients de leur responsabilité sociétale et ne pouvant accepter le mauvais usage de leurs produits et les risques qui y sont associés. » Leur mise en œuvre opérationnelle nécessitera une coopération étroite avec les pouvoirs publics et la mobilisation par la filière de 2 millions d’euros en 4 ans (2019-2022).

Rappelant l’engagement de Vin & Société « dans une démarche volontariste et (…) dans une trajectoire de progrès pour lutter contre les dommages liés à la consommation excessive d’alcool », Joël Forgeau, son président, estime que la révolution de la prévention voulue par le président de la République « peut constituer une occasion unique de promouvoir un modèle équilibré, respectueux à la fois de la santé publique, d’un art de vivre à la française et de notre économie. »

Faire mieux respecter l’interdiction de vente d’alcool aux mineurs :
Vin & Société s’engage à améliorer la formation des professionnels au respect de la règlementation interdisant la vente d’alcool aux mineurs. Ce travail s’effectuera en concertation avec la grande distribution et les professionnels en contact avec les consommateurs (CHR, commerces spécialisés).

Informer sur les risques liés à la conduite sous l’influence de l’alcool :
Partenariats avec la Sécurité et la Prévention routière, promotion du “conducteur désigné”, solutions alternatives pour le retour au domicile, outils de contrôle de l’alcoolémie, etc. Vin & Société renforce dès à présent son engagement pour la sécurité au volant. En 2021, des alcobornes seront mises en place lors des fêtes viticoles dans toutes les régions.

Intensifier la lutte contre le binge drinking :
Vin & Société souhaite mettre en place une charte nationale avec les écoles, universités et associations étudiantes pour établir les droits et les devoirs à respecter par les différents acteurs durant les soirées étudiantes. Elle sera proposée à toutes les académies, relayée par les influenceurs et opérationnelle dès le second semestre 2019.

Contribuer à la diffusion du message “zéro alcool” pendant la grossesse :
Vin & Société est favorable à l’amélioration de la visibilité du pictogramme “femme enceinte” et, au-delà, se tient prête à relayer ce message d’abstinence auprès des femmes pour toute la durée de la grossesse.

Promouvoir les comportements responsables auprès des consommateurs :
Vin & Société s’engage à diffuser un guide de la consommation responsable à travers toutes les interprofessions et les syndicats viticoles dès le second semestre 2018 et se rapprochera également des collectivités territoriales pour promouvoir la prévention au niveau local grâce à la réalisation d’un guide de bonnes pratiques opérationnel dans le courant du second semestre 2019.

Améliorer la connaissance et la mise en œuvre de la consommation responsable auprès des futurs professionnels :
– Création d’un label pour l’organisation de fêtes viticoles responsables à déployer fin 2019, en partenariat avec les interprofessions viticoles et Atout France.
– Diffusion dès 2020 de formations spécifiques à la consommation responsable et aux obligations règlementaires pour les futurs professionnels de la viticulture dans les établissements d’enseignement et de formations agricoles, ainsi que pour les futurs professionnels de l’hôtellerie et de la restauration.

Améliorer l’autorégulation en matière de publicité et favoriser les bonnes pratiques :
Vin & Société s’engage, d’une part, à signer le code déontologique de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) sur les publicités pour les boissons alcoolisées, et d’autre part, à délivrer des conseils juridiques auprès de ses adhérents pour renforcer le respect des bonnes pratiques au sein de la filière vitivinicole.

Le mardi 3 juillet à 18h, Vin & Société organise un débat intitulé « Peut-on faire de la prévention tout en valorisant la consommation modérée et responsable de vin ? » en présence de Pau Roca, secrétaire général de la Federación española del vino (FEV) et de Hubert Sacy, directeur général d’Educ’alcool au Québec. Les professionnels intéressés peuvent s’inscrire auprès du service de presse de Vin & Société.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.