Accords antillais

0

Quatrième dîner de la session 2018 du concours que la maison Champagne Collet consacre aux ouvrages signés par des chefs, la présentation du livre de Jean-Rony Leriche (Ma Cuisine antillaise, Editions Brigitte Eveno) a donné lieu la semaine dernière à des accords mets-champagne inédits. Comme l’exige la compétition, Jean-Rony Leriche a proposé autour des champagnes de la maison Collet, plus précisément ses cuvées Art Déco, Esprit Couture, Brut Rosé, Brut Vintage 2006 et Rosé Dry, un menu en cinq temps « où les influences créoles se sont mêlées au terroir champenois. »

Avec les champagnes précédemment cités se sont entre autres accordés des Accras, Banane Pezé, Souskay mangue verte et avocat, Plantureuse, un Bébélé de Marraine Roger et ses crevettes flambées, pain au lard épicé et un Colombo de poulet, gratin de banane jaune, selle d’agneau boucanée, frites de légumes du pays, autant de recettes que l’amateur retrouvera dans le livre de cet ancien basketteur de haut niveau né de parents haïtiens, élevé en Guadeloupe et « bercé depuis son enfance par la cuisine. »

Si Jean-Rony Leriche est arrivé en métropole pour y étudier la chimie, la cuisine le rattrape vite et c’est sous la houlette du chef Franck Reminel, au restaurant étoilé En Marge (Toulouse), qu’il réalisera son stage de fin d’étude. Après différentes expériences dans d’autres établissements et en tant que chef à domicile, Jean-Rony Leriche — qui enseigne également la cuisine – a ouvert à Toulouse en 2014, avec son ami Hervé Turlepin, le restaurant Leriche de saveurs. Les plats proposés sont un hommage au terroir antillais et haïtien, avec des dressages et une version gastronomique de mets peu connus.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.