J’élève mon cognac

0

La nouvelle proposition faite aux spirit lovers par Bache-Gabrielsen bouscule les règles du monde plutôt réservé du cognac en invitant l’amateur à se tenir au côté du maître de chai, en l’espèce Jean-Philippe Bergier (photo), qui préside aux destinées des eaux-de-vie de la maison depuis 1989. L’idée est ici d’acquérir son propre fût de cognac (en choisissant parmi les trois principaux crus de l’AOC, Fins Bois, Petite Champagne ou Grande Champagne), de suivre son vieillissement durant deux à six ans selon l’appellation concernée, d’en apprécier les étapes* et d’en tirer, à maturité, une collection personnelle d’une cinquantaine de bouteilles que l’on pourra, si on le souhaite, venir embouteiller soi-même.

Une initiation complète, en somme, comme l’explique Hervé Bache-Gabrielsen : « Avec le lancement de Private Cognac Cask, la maison Bache-Gabrielsen ouvre les portes de son savoir-faire à tout amateur souhaitant être initié à l’art de l’élevage (…). Sous l’œil avisé et attentif de notre maître de chai, c’est une expérience unique de participer à la sélection et au vieillissement d’un grand cognac, le sien. » Le coût de cet approvisionnement très privé, dont les particuliers peuvent profiter tout autant que les professionnels, varie de 60 à 110 euros par bouteille selon le cru et la durée d’élevage.


* L’élevage sera mené dans des fûts de trente litres ayant auparavant contenu du cognac XO Fine Champagne Bache-Gabrielsen. Leur petite contenance accélère le vieillissement et permet d’obtenir dès les premières années « un cognac déjà complexe, agréable et rond en bouche. » Une fois par an, le propriétaire du fût sera invité à se rendre dans les chais de la maison ou à recevoir chez lui un échantillon de prélèvement.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.