Guillaume Puzo (photo) est expert pour Bettane+Desseauve. Chaque année, il encadre les dégustations d’un jury d’amateurs passionnés pendant le Concours Prix Plaisir.

Le concours Prix+Plaisir est toujours une occasion intéressante de rencontrer des dégustateurs aux goûts et aux niveaux d’expertise différents. Il est vrai que lors de nos marathons de dégustation habituels, notamment pour le Guide des Vins Bettane+Desseauve ou la Semaine des primeurs à Bordeaux, nous côtoyons essentiellement des gens formatés de la même manière, des pros comme on dit, quand bien même la notion de dégustateur professionnel est contestable. Là, il s’agit d’amateurs au sens noble du qualificatif, ou plus simplement d’acheteurs, de consommateurs, c’est-à-dire les vrais acteurs du marché du vin, bien plus peut-être que les prescripteurs que nous sommes. Parfois les adjectifs employés sont imprécis ou inexacts, notamment pour qualifier la minéralité d’un blanc ou la dimension tactile d’un tannin, mais in fine leur jugement fait force de loi. Vox populi, vox dei et finalement ces échanges, plus que toute autre étude de marché, montrent réellement les tendances et les goûts du moment. Si les vins boisés sont toujours pénalisés par une partie du public, de façon parfois un peu abusive, mais comme on vient de l’affirmer, « vox populi, etc… », le fruit est largement plébiscité, mais le bon, le vrai, le fruité frais et gourmand, les fruits techno, confiturés ou amyliques sont régulièrement délaissés, les dosages mal intégrés sont assez impitoyablement traqués en Champagne, bref, au final on obtient une sélection dont on se plaît à suivre les recommandations, avec même quelques pépites au rapport qualité-prix bluffant. C’est précisément l’idée de ce concours.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.