L’AOC terrasses-du-larzac a bientôt cinq ans

0
©GeorgesSouche

La plus jeune des appellations du vignoble du Languedoc, qui fut durant quinze ans une dénomination géographique au sein de l’AOC languedoc, a un nouveau président depuis peu en la personne de Sébastien Fillon, propriétaire du Clos du Serres, élu pour un mandat d’un an en juillet dernier. Avec à nouveau à sa tête un “néo-vigneron”, après Jean-Pierre Venture (Mas de la Seranne), Vincent Goumard (Mas Cal Demoura), Marie Chauffray (La Réserve d’O) et Eric Ajorque (Mas Conscience), le changement se fait « dans la continuité » sur ce terroir qui s’étend sur trente-deux communes et deux vallées des contreforts du plateau du Larzac et affiche « un dynamisme particulièrement attractif avec un taux d’installations record » (30 nouveaux vignerons ces cinq dernières années, 114 exploitations en tout).

Aujourd’hui, la feuille de route est claire et tourne autour d’un enjeu rassembleur, renforcer la notoriété de l’appellation, comme l’explique Sébastien Fillon : « Les amateurs éclairés connaissent bien les Terrasses du Larzac, mais c’est encore un peu flou pour le grand public qui ne sait pas où nous situer. » Parmi les différents événements organisés tout au long de l’année, dans les vignes mais aussi à Toulouse ou à Montpellier (on pourra les découvrir sur le site de l’AOC terrasses-du-larzac), la dernière édition de la “Circulade vigneronne” a accueilli début juillet 60 % de visiteurs de plus qu’en 2018.

Cet automne, ce sont les professionnels qui sont attendus à la date anniversaire de la reconnaissance de l’AOC pour une grande dégustation au château de Jonquières qui se tiendra les 13 et 14 octobre et se clôturera par une soulenque, le nom de la fête de fin de vendanges en occitan. « Producteurs historiques et jeunes pousses », l’ensemble des vignerons de l’appellation seront présents avec différents vins, en vente, vieux millésimes et bruts de cuve.

L’ambition est ici d’inviter clients nationaux et internationaux à la découverte des paysages et de l’identité de l’AOC, « à un moment privilégié, quand les raisins sont encore en fermentation », afin qu’ils deviennent des ambassadeurs du terroir une fois rentrés chez eux, précise Sébastien Fillon. Un événement à l’image du cru, explique encore Eric Ajorque, son précédent président : « Faire venir nos clients à la fin des vendanges, c’est osé, les vignerons sont occupés par leurs vinifications, mais c’est aussi partager un moment crucial. On le fait avec l’audace de la jeunesse, la jeunesse au sens de dynamisme étant un symbole de notre appellation. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.