Faire un grand pomerol nécessite un grand terroir et une ambition à sa hauteur. A Beauregard, le compte est devenu bon.

Un grand vin est à l’image de son terroir et… de l’ambition de ses propriétaires. Longtemps détenu par une banque qui mesurait un domaine viticole à coup de ratios, le château Beauregard change vraiment de style avec son millésime 2018.

Nouvelle ère
Après un 2015 en puissance, très mûr, un 2016 dense et fin, un 2017 réussi mais avec une pointe végétale, 2018 annonce une nouvelle ère. Tout en finesse, délicat, avec les nuances florales que l’on ne connaissait pas à Beauregard, il profite de la reprise depuis 2015 par les familles propriétaires des Galeries Lafayette et la participation minoritaire mais active de la famille Cathiard du château Smith Haut-Lafitte en pessac-léognan.

Certification bio depuis 2015
Pour comprendre ce changement de cap, il faut mixer un nouveau chai ultra-moderne, des rendements limités, l’initiation de la pratique bio depuis 2012 avec une certification en 2015 qui produit ses pleins effets. Selon Vincent Priou, talentueux directeur du domaine, il faut de cinq à huit ans pour que l’effet de la pratique bio soit vraiment perceptible. Le cabernet franc passera de 30 % aujourd’hui à 35 % en 2025 et sera complété de 5 % de cabernet sauvignon. La densité de plantation est importante également, 9 000 pieds par hectare dans une appellation dont la moyenne n’est que de 6 000 pieds. Le grand vin, en provenance du plateau de Catusseau et ses fameuses traces d’argile bleue ne représente plus que 50 % des volumes quand les banquiers qui détenaient le domaine antérieurement exigeaient 75 %. La zone sableuse va essentiellement dans le second vin.

Voilà la démonstration qu’un grand vin naît d’une convergence de facteurs : un grand terroir, une météo favorable et les (bonnes) décisions des hommes.

17,5/20

Le vin : Château Beauregard, pomerol rouge 2018
Le prix
 : environ 53 euros HT en primeur
Les coordonnées : 05 57 51 13 36 ; [email protected]

Toutes les infos sur ce domaine sont à retrouver dans l’appli Le Grand Tasting.

Retrouvez la verticale (27 millésimes) de Château Beauregard sous la plume de Michel Bettane dans En Magnum #17, en kiosque à partir du 6 septembre 2019.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.