Vignobles Malartic, une passion mise en image

0

Comprendre le lien créé par la famille Bonnie entre ses propriétés de Bordeaux et de Mendoza, autour d’une même philosophie de production, c’est tout le propos du film Une passion sans frontière, The best of both worlds signé par l’agence Taylor&Yandell et réalisé de septembre 2018 à mai 2019. C’est-à-dire de l’heure des vendanges dans le grand cru classé de Graves (octobre) à celle de la bodega DiamAndes en Argentine (là, c’est en avril). Deux périodes-clés pour associer les deux continents et partager un peu de l’aventure viticole de la famille Bonnie, débutée il y a un peu plus de vingt ans, quand Alfred et Michele Bonnie sont tombés sous le charme du château Malartic-Lagravière.

Désormais conduits par leurs enfants, Véronique et Jean-Jacques, Malartic-Lagravière, vignoble certifié HVE où règnent agro-écologie et gestion intra-parcellaire, le château Gazin Rocquencourt acquis en 2005 (AOC pessac-léognan également) et la bodega DiamAndes issue de l’aventure andine Clos de los Siete, initiée par Michel Rolland, forment un ensemble de crus dont la vie est suivie de très près par toute la famille. Les échanges entre équipes sont constants et en France comme en Argentine, la feuille de route claire : « rigueur et souci du détail pour laisser s’exprimer au mieux le terroir et l’identité de chaque propriété. » Différents terroirs, mais une même passion. A découvrir sur la chaîne Youtube des vignobles Malartic.

En haut, le cuvier du château Malartic-Lagravière. Ici, la bodega DiamAndes, en Argentine.
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.