Roederer et Starck, deux cuvées pour la troisième saison

0
A propos du Brut Nature 2012 blanc, Philippe Starck évoque un champagne tendu et vif, éclatant et élégant : « C’est un champagne de jour, de plaisir immédiat. » Et c'est au coucher du soleil qu'il envisage le Brut Nature 2012 rosé, « tendre et intime, étincelant et poudré. »

Nouvel opus de la collaboration entre le designer Philippe Starck et la maison de champagne Louis Rœderer, plus précisément Frédéric Rouzaud, son président, et Jean-Baptiste Lécaillon, son chef de cave, les deux cuvées ci-dessus ont été tout récemment présentées à Paris, au Palais de Tokyo. A la base de ces créations, comme pour le Brut Nature 2006 lancé il y a dix ans et pour le 2009 qui a suivi, il y a toujours ces mêmes mots : « honnête, minimal, diagonal, moderne. » Et un habillage sans artifices, imaginé par Starck à l’image du vin : « Le minimum, la racine carrée. »

« Le millésime 2012 a livré le meilleur »

Mais c’est en deux versions que le dialogue entre les trois hommes se prolonge avec ce millésime 2012. Jean-Baptiste Lécaillon évoque à son propos « des raisins d’une résonance remarquable » et des pinots généreux et intenses qui ont conduit à la création d’un rosé. Quant à Frédéric Rouzaud, il précise que « dès le millésime 2006, le maître-mot de cette co-création qu’est Brut Nature a été le mouvement, celui qui naît de la rencontre des êtres, des idées, des mots. Celui de la vie. » Un mouvement qui s’enrichit désormais de l’histoire de cette collaboration : « Une histoire de filiation et de fidélité. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.