Whisky : la marque française Bellevoye se dote d’une brasserie-distillerie

0

Marque qui s’attache depuis quelques années à faire parler le français aux amateurs de whisky, Bellevoye vient de prendre le contrôle de la distillerie Bercloux, fondée en 2002 par Philippe Laclie dans le village éponyme. Cette distillerie possédant sa propre brasserie – fait rare dans l’industrie hexagonale – était devenue l’un de ses principaux fournisseurs du fait de « la qualité exceptionnelle de sa bière à whisky, produite exclusivement à base d’orge maltée (malt).  »

En rappelant que le whisky est un distillat de bière à whisky et que la qualité de cette dernière est essentielle, Bellevoye évoque un rapprochement « logique ». D’abord parce que sa croissance exponentielle nécessite des investissements en rapport, ensuite parce que les relations sont excellentes entre les équipes des deux maisons (Philippe Laclie apportant notamment au projet son orge cultivée autour du village de Bercloux). Outre la maîtrise de son intrant charentais, la maison Bellevoye va également implanter au sein de sa nouvelle brasserie-distillerie un « ambitieux programme de recherche et développement » visant à compléter les travaux de son laboratoire actuel.

Philippe Laclie reste quant à lui actionnaire et gérant de la distillerie « qui va garder son autonomie et sa culture tout en bénéficiant de la dynamique très porteuse des Bienheureux, société propriétaire du whisky Bellevoye » (ainsi que des rhums El Pasador de Oro, Embargo, Coro Coro et de la cachaça Parati). L’aventure du triple malt Bellevoye, assemblage de trois whiskies single malt (Charente, Nord, Est), continue. En un peu plus grand.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.