C’est une renaissance attendue. Le classement des crus bourgeois est de retour en 2020 sous une nouvelle formule. Notre expert vous dit tout.

Le retour des catégories « supérieur » et « exceptionnel »
Dès l’année prochaine, le Médoc aura son nouveau classement des crus bourgeois. Un projet revu et corrigé où la dégustation primera sur une série de critères comme la notoriété, la conduite du vignoble, l’accueil au domaine, etc. Cette nouvelle version verra le retour de la hiérarchie à trois niveaux instaurée en 1932 qui distingue crus bourgeois, crus bourgeois supérieur et crus bourgeois exceptionnel. L’adoption de ce système pyramidal devrait faire revenir les anciens crus exceptionnels qui avaient déserté la procédure provisoire.

Une hiérarchie créée en 1932
On pourrait croire que c’est une invention moderne mais le premier classement des crus bourgeois du Médoc date de 1932 et concernait 444 propriétés. L’objectif initial était de créer une hiérarchie semblable à celle établie par le classement de 1855 pour une soixantaine de châteaux du Médoc, des propriétés du Sauternais et le château Haut-Brion, dans le secteur des graves, rajouté à ce tableau d’honneur. Après une première révision en 1966, la refonte complète du classement des crus bourgeois en 2003 prévoyait un classement révisable tous les dix ans, resserré à 247 châteaux, soit 50 % des candidats.

La fin d’un feuilleton juridique
Avec ce nouveau classement, les crus bourgeois tournent donc la page de leurs imbroglios judiciaires. La présence du président des crus bourgeois dans le jury avait soulevé une vague d’indignation et bloqué toute tentative d’une nouvelle classification. Ces quinze dernières années, c’était une dégustation annuelle qui attribuait à chaque propriété le droit d’utiliser ou non sur ses étiquettes la mention cru bourgeois, sans distinction supplémentaire.

Quand boire quoi ?
Millésime intermédiaire, on pourra boire 2017 plus rapidement que le prometteur 2018 et les puissants 2015 et 2016.

Voici les bons élèves de la dernière promotion :

Notre préféré

Château Le Crock, saint-estèphe
36 euros
05 56 5973 05
[email protected]

Nos huit valeurs sûres

Un bon saint-estèphe
Château Le Boscq
Environ 30 euros
05 56 35 53 00
[email protected]

Pauillac comme on l’aime
Château Fonbadet
35 euros
05 56 59 02 11
[email protected]

Deux listracs de haut vol
Château Fourcas-Borie
22 euros
05 56 73 16 73
[email protected]

Château Lestage
15 euros
05 56 58 02 43
[email protected]

Un médoc à prix doux
Château La Cardonne
16,50 euros
05 56 73 31 51
[email protected]

Le bon trio en haut-médoc
Château d’Agassac
24 euros
05 57 88 15 47
[email protected]

Château d’Hanteillan
Environ 15 euros
05 57 55 58 00
châ[email protected]

Château Malescasse
23,60 euros
05 56 58 90 09
[email protected]

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.