Professionnels du vin, la nouvelle vague vous attend à Paris

0

Premier grand rendez-vous international donné aux professionnels du vin à Paris, le salon Wine Paris est le fruit de l’union de deux salons internationaux, Vinisud (pour les vins méridionaux) et Vinovision Paris (pour les vins septentrionaux) et de l’initiative de la filière française. Après le succès de sa première édition (2 000 exposants, 26 700 visiteurs, dont 35 % d’internationaux), cette démarche collective qui réunit treize interprofessions viticoles*, fondatrices et partenaires de l’événement, s’apprête à nouveau à faire de Paris la capitale du vin du 10 au 12 février. Relayé par un « écosystème digital » destiné à faire le tour du monde (de l’application aux hashtags en passant par de nombreux contenus audiovisuels), Wine Paris lance cette année un parcours off dans une quaranteine de restaurants parisiens (plus détails ici).

Jeune producteur cherche distributeur

Au long des parcours thématiques mis en place par le salon « pour favoriser des rencontres ciblées et utiles », les professionnels retrouveront “La Nouvelle vague”, espace spécifiquement consacré à de jeunes vignerons – de 24 à 60 ans – à la recherche de leurs premiers réseaux de distribution en France et à l’international. Ils seront trente-sept à présenter leurs premières cuvées, et leur démarche, lors de cette édition 2020. De Serge Pillot (JST), ancien restaurateur qui mène ses 20 hectares languedociens en bio avec les conseils de l’œnologue Sophie Brun, au californien Victor Taylor (Serre Besson), ex-sommelier et ex-acheteur installé à Vinsobres depuis 2016 en passant par Simon Ribert (Strateus) et Olivier Leclerot (Château Cardinal-Villemaurine), qui sont les plus jeunes vignerons de leurs appellations respectives, madiran et saint-émilion grand cru, la variété des parcours promet de belles rencontres.

Simon Ribert, installé dans l’AOC madiran depuis 2015 (3,15 hectares, 10 000 bouteilles)

« L’objectif de Wine Paris est de soutenir ces entrepreneurs du vin au démarrage de leur activité et d’offrir aux acheteurs la possibilité de découvrir des productions encore inédites »

Olivier Leclérot, installé à Saint-Emilion depuis 2018 (4 hectares, environ 20 000 bouteilles)

*Alsace, Beaujolais, Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Corse, Jura, Languedoc-Roussillon, Provence, Savoie, Sud-Ouest, Val de Loire, Vallée du Rhône

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.