Huit manières d’envisager la Saint-Valentin (et autant de champagnes)

0

Briser la glace
Difficile d’imaginer mieux que de faire rire, ou sourire, l’autre. Pas de doute, paré pour l’hiver, la neige comme les tempêtes, le flacon en photo ci-dessus saura détendre l’atmosphère sur les pistes comme ailleurs. Une fois déshabillée, cette bouteille dévoilera un champagne rosé à la robe nuancée, né de l’assemblage de 10 % de chardonnay, 45 % de pinot noir et autant de meunier. Edition limitée disponible chez les cavistes et dans les boutiques Nicolas Feuillatte, à Paris (254, rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e) et à Chouilly, dans la Marne.
Champagne Nicolas Feuillatte, Réserve Exclusive Rosé emmitouflé, 35 euros (prix conseillé)

S’entendre sur tout
Tout le monde a raison, personne n’a tort. Avec le coffret de la maison Ruinart, les amoureux n’ont pas à tergiverser. On peut préférer le champagne rosé, assemblage de chardonnay (45 %) et de pinot noir (55 %, dont environ 18 % vinifiés en rouge) majoritairement classés en premiers cru. Ou ne jurer que par le blanc de blancs de la maison, un champagne 100 % chardonnay de différentes années. On peut aussi essayer de mieux se comprendre en partageant ses goûts. Dans tous les cas, cette caisse en bois est un fort joli cadeau.
Champagne Ruinart, caisse duo Blanc de Blancs et Rosé, 145 euros (prix conseillé)


Le bel accord
Vénérable maison fondée en 1808, Henriot délivre à l’intention des amoureux un conseil d’accord mets-vin pour déguster de la plus belle des manières ce champagne aux reflets cuivrés « obtenu par ajout de pinot noir vinifié en rouge à l’assemblage et par un séjour de 3 ans dans le calme et la fraîcheur des caves de la maison. » Assemblage de 50 % de pinot noir, 40 % de chardonnay et 10 % de meunier, contenant une légère part de la fameuse cuve 38, réserve perpétuelle d’Henriot, « ce rosé à l’effervescence délicate accompagne à merveille l’apéritif, mais aussi un plat exotique, une viande rosée ou un dessert aux fruits rouges. » 
Champagne Henriot, Brut Rosé, 49 euros (prix conseillé)

En tête-à-tête
Accompagné de verres à dégustation siglés, voici un petit flacon (37,5 cl) fait pour deux d’une cuvée de champagne rose tendre. Hommage à Suzanne Gosset, qui participa à la renommée de cette historique maison dans les années 1950, cette cuvée emblématique est issue de l’assemblage à parts égales de chardonnay et de pinot noir (tout commence d’ailleurs ici par l’assemblage de vins rouges de Bouzy, Ambonnay et Cumières, mais aussi de vins de réserve). A son propos, Odilon de Varine, chef de cave de la maison Gosset, évoque « un bouquet de rosé, à partager à deux, aux parfums plus fruités que floraux. »
Champagne Gosset, coffret Saint-Valentin Grand Rosé, 50 euros (prix conseillé)

S’engager
Si l’on peut trouver le champagne brut rosé premier cru de la maison Cattier dans un bel étui rose à l’occasion de cette fête des amoureux, on trouvera aussi cette même cuvée assortie de deux verres dans le coffret dégustation ci-dessus. De quoi passer à table de la façon la plus chic qui soit, car la robe pâle aux reflets bleus et orangés de cet assemblage de pinot noir (50%), meunier (40%) et chardonnay (10%) précède et accompagne « une belle vinosité aux notes subtiles qui s’accordent parfaitement avec un plat ou un dessert. »
Champagne Cattier, coffret dégustation Brut Rosé Premier Cru, 53 euros (prix conseillé)

Le rose aux joues
La couleur de sa robe aux transparents reflets ressemble à celles qui monte parfois aux joues de ceux qui s’aiment et se le font savoir. Alors cette année encore, c’est sur les volutes du flacon de son champagne rosé (assemblage de 33 % de pinot noir, 33 % de meunier et 34 % de chardonnay) que la marque de champagnes Tsarine – propriété du groupe Lanson-BCC (Boizel Chanoine Champagne) – conseille aux yeux des amoureux de se poser à l’occasion du 14 février.
Champagne Tsarine, Rosé Brut, 32 euros (prix conseillé)

©Victoire Avril
Sortir dîner ?
C’est à un instant Delamotte, son hashtag préféré sur les réseaux, que la maison du même nom – dont le blason historique, « Vive et me ama », exhorte à la vie et à l’amour – convie les valentins et valentines en leur annonçant que ses champagnes (brut et blanc de blancs) sont servis au verre au sein de quelques belles adresses parisiennes. Le Trianon Palace à Versailles , le restaurant Chiquette de l’hôtel Codet, Unico Rive Gauche ou encore Firmin le Barbier dans le septième arrondissement, mais aussi Le Coq Rico, rue Lepic, Il Caravaggio à Vaucresson (92400) et La Romantica à Clichy (92110). Et ce, tout le mois de février.
Champagne Delamotte, #InstantsDelamotte

Parler d’avenir
Assemblage méticuleux de chardonnay et de pinot noir doté d’un très éloquent flacon, cette cuvée de champagne rosé est exclusivement issue de raisins des grands et premiers crus « sélectionnés pour leur caractère, leur palette aromatique et leur structure. » Cette bouteille taillée comme un diamant, présentée dans un étui blanc et or rose, est disponible auprès du domaine Vranken-Pommery, à Reims. L’heure est-elle à ce genre de message ? Il n’y a que vous pour le savoir. Le diamant de Vranken existe aussi en version brut et blanc de blancs.
Champagne Vranken, Diamant rosé, 55 euros (prix conseillé)

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.