Même si les beaux jours tardent un peu, le grand rendez-vous de l’été annonce la belle saison du rosé. Pour s’y retrouver, voici les notes de nos coups de cœurs. Une série en plusieurs épisodes à retrouver tout au long du mois de juillet

La belle histoire de la couleur est aussi à lire dans le dernier numéro d’En Magnum, disponible chez tous les marchands de journaux.


Château Saint-Maur, Clos de Capelune, côtes-de-provence 2020
Grand nez sur les fruits fins et à juste maturité, tendre dans sa matière, dans un registre toujours aussi équilibré et terriblement gourmand. Dans ce millésime, il étonne par son surplus de tension et de fraîcheur finale.
94/100
39 euros

Château de Valetanne, Vieilles Vignes, côtes-de-provence 2020
On apprécié son acidité parfaitement intégrée au cœur du fruit, avec une sensation tannique présente et structurante. Un rosé bien construit, avec une puissance épicée en finale. Équilibre idéal entre gourmandise et acidité minérale.
94/100
En conversion bio
12 euros

Château Maïme, Héritage, côtes-de-provence 2020
Superbe robe d’un rose tendre et uniforme, il détonne dans notre dégustation des rosés de Provence par son fruit juteux et son raffinement de parfum complexe. Beau nez sur les fruits blancs avec un gras en bouche assez inattendu. Coup de cœur.
93/100
Vin bio.
29 euros

Château Maravenne, Collection Privée, côtes-de-provence 2020
Il joue avec succès le registre de la délicatesse et du parfum. Harmonieux en bouche, avec une suavité et une concentration remarquable, voilà un rosé qui ne manque pas d’allure. Seule une sensation d’alcool un peu prononcée en finale l’empêche de prétendre à une note supérieure.
(Dégusté en magnum)
93/100
Vin bio.
29,40 euros

Château Peyrassol, Clos Peyrassol, côtes-de-provence 2020
Un rosé de classe, comme à son habitude pour cette cuvée d’une propriété qui ne cesse de progresser et dont on reconnait la pâte et le style toujours élégant. On remarque les 30 % de tibouren dans l’assemblage qui viennent donner à ce rosé un surplus de personnalité. Un vin dont on se souvient.
92/100
32 euros

Château Sainte-Roseline, La Chapelle, côtes-de-provence 2020
Certainement la robe la plus élégante de l’ensemble de notre dégustation, parfaitement uniforme et d’un rose pastel splendide. Malgré un peu de réduction à l’ouverture, il charme après aération par ses notes tendres de fruits exotiques et de pétale de rose. Un vin d’initié, qu’on pourra laisser en cave deux ou trois ans.
94/100
Vin bio.
25,90 euros

Château Yssole, Chabaud, côtes-de-provence 2020
On tient-là un rosé assez vif et délicat, aux parfums dosés de petits fruits rouges, dans un registre vif et nerveux, très désaltérant.
90/100
18 euros

Domaine de l’Île, côtes-de-provence 2020
Un rosé issu d’un vignoble planté sur l’île de Porquerolles. On apprécie son caractère salin et iodé, sa grande lisibilité et son grand caractère rafraîchissant. Douceur des parfums et texture caressante en bouche. Joli vin.
92/100
Vin bio.
19,90 euros

Domaine de la Navicelle, Zéphir, côtes-de-provence 2020
Très naturel dans l’expression de son fruit, déjà complété par quelques notes épicées bien intégrées. Un rosé complexe, original dans son assemblage dominé par le mourvèdre et le tibouren. Beaucoup de longueur en bouche.
93/100
Vin bio.
24 euros

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.