J’ai déjeuné souvent avec Damien Champy. En plus de découvrir ou confirmer ses derniers tirages des beaux champagnes Le Brun de Neuville, il dégaine toujours un grand très grand vin rouge. De ceux qu’on ne boit que rarement ou jamais, les grands d’Espagne, les princes d’Italie, des magnums de mouton ou de calon-ségur, des vins californiens rarissimes et même Ao Yun, le vin chinois vu par LVMH. Il aime le vin follement et n’a pas d’autre urgence que de vous faire partager cette passion. L’autre particularité de ce garçon, être à la fois le président de la coopérative qu’il dirige d’une main ferme en Champagne et le directeur général. Avantage double, il économise un (gros) salaire et il raccourcit la chaîne de décision, il gagne deux fois, ses collaborateurs aussi. « Je suis aussi propriétaire d’un peu plus de cinq hectares de vignes, intégralement destinées à Le Brun de Neuville. L’une des règles pour être au conseil, c’est d’être adhérent à 100 % à la coopérative. »

 

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.