Château Mont-Redon, sur le grand plateau

0

Une nouvelle cuvée issue du château Mont-Redon est une rareté en forme d’événement. nous l’avons goûtée, commentée, notée


Cet article est paru dans En Magnum #27. Vous pouvez l’acheter sur notre site ici. Ou sur cafeyn.co.


Peu de domaines viticoles peuvent, comme le château Mont-Redon, se targuer de porter le nom d’un secteur emblématique de leur appellation. Cette historique et vaste propriété est un emblème de Châteauneuf-du-Pape. Tous les œnophiles ont admiré cette mer de galets roulés d’où émergent de vieux ceps noueux, taillés « en gobelet », c’est-à-dire sans palissage. Ce plateau de Mont-Redon, vaste secteur situé au centre de l’appellation, à quelques kilomètres au nord du village de Châteauneuf, n’est sec et aride qu’en surface. Cette couche de pierres qui va jusqu’à deux mètres d’épaisseur est posée sur un sous-sol de marnes et d’argiles rouges qui retient parfaitement l’eau et évite à la plante tout stress hydrique. Une partie majoritaire de la centaine d’hectares de vignes plantées en appellation par Mont-Redon occupe ce secteur privilégié et constitue maintenant la totalité du lieu-dit. C’est cette spécificité qui a amené Pierre Fabre, arrière-petit-fils d’Henri Plantin qui acheta le domaine en 1923, à créer une nouvelle cuvée. Baptisé Le Plateau, ce vin n’est issu que des plus vieilles vignes du plateau de Mont-Redon, quatre parcelles de grenache complétée par une autre de syrah. Tout est vinifié séparément, cuves pour le grenache et fûts pour la syrah, puis assemblé avant un nouveau long vieillissement en cuve. Bref, un vin exceptionnel qui représente le cœur de la propriété et par là même l’un des crus essentiels de Châteauneuf. C’est une petite révolution pour la propriété qui pendant longtemps – et à rebours de la mode locale – n’avait toujours produit qu’un seul châteauneuf rouge. Pour donner à ce vin toute la dimension qu’il mérite, Pierre Fabre a choisi de lui laisser le temps de la garde. Le 2017 est actuellement en vente, les millésimes suivants que nous avons eu la chance de déguster seront proposés plus tard. Pour compléter cette dégustation mémorable, nous avons également dégusté les derniers millésimes classiques du château Mont-Redon ainsi que le nouveau millésime du domaine de l’Oratoire Saint Martin, pépite absolue de Cairanne que Frédéric et François Alary, la retraite venue, ont souhaité transmettre à Pierre Fabre et à sa famille.

 

Le Plateau, châteauneuf-du-pape rouge

2020
La sélection a trouvé ses marques, celle d’une grande cuvée de Châteauneuf qui n’a pas besoin de jouer la surpuissance pour imposer sa race. Allonge profonde et onctueuse, grande sève, raffinée, fruits à noyaux, boisé intégré, profond.
96

2019
Voici déjà le millésime de référence pour cette jeune cuvée. C’est assurément un vin de grande dimension et d’une profondeur impressionnante, ultra mûr, d’une richesse de grande onctuosité. L’allonge est splendide, c’est imposant et majestueux.
98

2018
Grande suavité, longueur harmonieuse, suave, une dimension pas aussi impérieuse que les autres millésimes et une opulence délicieusement savoureuse.
96

2017
Poivre blanc, strict en attaque. Il dévoile ensuite sa grande personnalité racée et son allonge brillante. Profondeur délicate, intensité tannique et subtile, profond et intense. Un beau classique représentatif de ce terroir.
97

2016
Le premier millésime de la cuvée démontre une préoccupation de réglage, notamment de l’élevage, avec un boisé un rien insistant, mais on apprécie le corps ample, raffiné, long et séveux, à la fois délicat et intense.
94

Château Mont-Redon, châteauneuf-du-pape rouge

2020
La force de Mont-Redon a toujours été dans l’équilibre du vin, mais les derniers millésimes ont gagné en plénitude de corps sans perdre cette harmonie sapide. On apprécie la souplesse gourmande, l’onctuosité, la finesse tannique, la longueur enveloppante. Cet équilibre est porté par une belle acidité intégrée à un corps chaleureux mais pas entêtant.
94

2019
Grande puissance, somptueuse profondeur, le plus grand mont-redon depuis longtemps, intensité magnifique, tannin très fin, grandes épices, longueur et persistance aromatique, dimension hors norme. Dans la collection des années glorieuses, entre le 1995 et le toujours exceptionnel 1961.
96

2018
Des notes classiques de kirsch et de fruits à noyau, une allonge onctueuse, un tannin fin et une longueur veloutée donnent à ce millésime agréable une dimension de gourmandise suave.
93

Château Mont-Redon, châteauneuf-du-pape blanc 2021
Charnu et salin, long, ample, un châteauneuf sans lourdeur et de belle dimension, relevé par une palette aromatique de fruits et d’épices.
92

Domaine de l’Oratoire Saint Martin, Réserve des Seigneurs, cairanne 2020
Dans ce millésime qui marque la transition entre les deux familles, on est séduit par l’élégance de texture, la douceur et la maturité des tannins infusés, la rondeur veloutée, la profondeur suave, l’élégance raffinée.
91

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.