Beaujolais 2022, nouveau et sérieux

0

Les beaujolais nouveaux arrivent aujourd’hui. La livraison fait suite à un été chaud et des vendanges précoces. Denses, les vins pourront se consommer tout au long de l’année 2023. Et même après

2022 rappelle 2003 à plus d’un titre. Deuxième vendange la plus précoce après l’année de la canicule, celle de l’année en cours a démarré officiellement le 17 août et de manière générale la dernière semaine d’août pour de nombreux vignerons. Avec celui de l’année 2018, le mois d’août est le plus chaud depuis 2003. Si juin a été marqué par des orages et de la grêle qui a laminé les rendements sur 400 hectares, juillet et août ont été chauds et secs. Résultat, 23 % de rendement en moins par rapport à une année moyenne et des raisins mûrs à peau épaisse qui donnent des jus construits, concentrés et tanniques. La bonne nouvelle, c’est qu’on obtient cette année des beaujolais nouveaux sérieux qu’on aura plaisir à consommer tout au long de l’année qui vient. Ils sont du coup moins typés « nouveau ». L’enjeu pour les vignerons était de ne pas avoir la main trop lourde, pour ne pas trop extraire dans un millésime déjà riche.

La dégustation de 95 beaujolais nouveaux organisée par Inter Beaujolais a permis de constater la richesse du millésime, donnant parfois au gamay de faux airs de syrah. Le niveau moyen était très bon, puisqu’il n’y avait aucun manque de maturité cette année, avec des vins parfois un peu chaleureux ou tanniques. Voilà un choix non-exhaustif de ceux que nous avons préférés.

Domaine des Marrans
Mathieu Melinand est une des figures de la jeune génération de la région. Il travaille désormais avec son frère Camille. Ils passent le domaine en bio. Ils ont très bien géré la richesse du millésime avec une extraction légère, courte, à basse température. Goûté deux fois, le vin s’est comporté différemment. Un peu plus réservé la première, beaucoup plus chantant la seconde. Un nouveau sérieux et plaisant qui ravira tout le monde.
Où le trouver ?
À Paris : Culture Cave (75010), Cave Vaneau (75007)
À Lyon : Comptoir Crémier (Brignais), Cave du Sommelier (Villeurbanne)
À Bordeaux : Clos des Remparts.

Domaine Chermette
Pierre-Marie Chermette est un vigneron bien connu du sud du beaujolais. Il a porté le domaine familial repris en 1982 à 53 hectares, avec également des crus dans le nord. Le cuvier a été rénové en 2015. Le domaine commercialise trois cuvées de beaujolais nouveau, dont une non-filtrée, assez confidentielle. La cuvée Griottes est bien sortie à l’aveugle. Le nez est tout de suite appétant, sur la cerise et les épices. La bouche est équilibrée, caressante. Un nouveau consensuel. La cuvée Origine apporte un peu plus de densité.
Où le trouver ?
À Paris : Rosa Bonheur, Cave Balthazar (75014), Barreca (75005), Cave du Château (Vincennes), Cave du Parc (Neuilly).

Domaine de la Madone (Jean Bérerd & Fils)
Attention de ne pas confondre ce domaine discret avec celui du même nom à Fleurie. On est ici à Le Perréon, joli secteur de granite rose en beaujolais-villages au sud du mont Brouilly. Les frères Bérerd y cultivent 28 hectares et font des essais en bio. Cette cuvée Péréonnissime a un nez assez riche. Jolie bouche serrée et bien équilibrée, avec un tannin fin qui roule.
Où le trouver ?
À Marseille : La Route Des Vins
À Paris : Apogée (Puteaux La défense)

Château de Lavernette
Xavier de Boissieur et sa femme Kerrie, américaine et œnologue, ont repris cette propriété familiale en 2005. Elle est située à cheval sur le secteur le plus au nord du beaujolais et les pouilly-fuissé de l’autre côté. Ils ont sept hectares de beaujolais village. Ils sont en biodynamie. C’est le covid qui les amenés à faire du nouveau en 2020. Le nez de cette cuvée Le Jeune est gracieux, agréablement fruité. La bouche est sans aspérité, effilée, avec un joli tannin. Un vin délicat.
Où le trouver ?
Partout : Les domaines qui montent
À Nantes : La cave nature, la cave de Lucia

Aurélie et Fabien Romany
Jeune couple de Bully. En bio. Ils commercialisent leurs propres cuvées depuis 2019. Nez élégant, caressant. Belle intensité fruitée en bouche et jolie finale.

Domaine de Baluce
Jean-Yves et Annick Sonnery sont la quatrième génération à exploiter ce domaine situé dans les pierres dorées. Le nez est discret mais a du fond. La bouche est enveloppante, avec un joli tannin. Sérieux.

Domaine Bourbon
Toujours dans les pierres dorée, Jean-Luc Bourbon exploite depuis vingt ans ce petit domaine familial. Nez sérieux et épicé. La bouche est pleine et caressante. Un vrai vin.

David Large
Un des leaders de la nouvelle génération, avec des cuvées clin d’œil aux années 1980 et 1990. Ce Massaï a un nez compact et fruité. Bouche légèrement gazeuse, ce qui lui donne de la vivacité. Elle reste bien enveloppante.

Maison Trenel
Une maison historiquement connue pour ses crèmes de fruits. Elle appartient à Chapoutier depuis 2015. Nez direct pour cette cuvée Bio. Bouche acidulée et efficace. Typé nouveau, pour ceux qui cherchent la fraîcheur.

Yannick de Vermont
Il est la cinquième génération à exploiter le château de Vaux. Cette cuvée est sans sulfites ajoutés, mais pas bio. Nez sur la cerise, gourmand. La bouche est enrobée, avec un joli tannin. De la longueur.

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.