La superficie du vignoble de l’AOC Châteauneuf-du-Pape engagée en agriculture biologique s’élève à 740 hectares (493 certifiés bio et 247 en conversion) pour le millésime 2012, ce qui correspond à 23 % des surfaces déclarées. C’est au dessus du niveau de la région, 15 % du vignoble est en bio (soit près de 14 000 hectares, certifiés et conversion) et bien supérieur au niveau national (7,4 % du vignoble). Ce dernier a cependant augmenté de façon considérable, les surfaces conduites en bio ayant triplé entre 2007 et 2011, passant de 22 509 hectares à 61 055 hectares, répartis sur 4 692 exploitations. Les trois régions viticoles les plus « bio » sont le Languedoc-Roussillon, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Aquitaine qui réunissent plus de 70% des surfaces concernées. Le département du Vaucluse est le premier en terme de nombre d’hectares conduits en bio et de nombre de viticulteurs engagés dans cette démarche, suivi par la Gironde. On rappelle que si, depuis 1991, on trouvait des vins « issus de raisins bios », la législation européenne entrée en vigueur en août dernier permet désormais d’encadrer et de certifier l’ensemble du processus d’élaboration, du raisin jusqu’au vin. La mention officielle « vin biologique » implique l’emploi de raisins exclusivement biologiques, l’interdiction de certaines pratiques de vinification, une limitation stricte des intrants utilisables et une limitation des apports en sulfites autorisés.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.