En Magnum

La marie-jeanne fait son retour à Bordeaux

Photo : Phil Labeguerie

Propriété de le famille Pichet, Les Carmes Haut-Brion est le seul château viticole à être situé dans la ville de Bordeaux, rue des Carmes. Au sein de ces dix hectares en appellation pessac-léognan, un chai d’architecte d’un genre unique a été imaginé par Philippe Starck et Luc-Arsène Henry (nous vous en avions notamment parlé ici) et les cuves de vinification font l’objet d’interventions artistiques (nous vous en avions parlé ). Mais les créations ne s’arrêtent pas là. Comme le montrent les images ci-dessus et ci-dessous, les équipes du château ont récemment décidé de rendre hommage à un « contenant emblématique de Bordeaux, oublié depuis les années 1950 » et appelé marie-jeanne.

Conçu pour offrir au vin une plus longue espérance de conservation, ce grand flacon (voir les chiffres ci-dessous) a été remplacé au fil du temps par des bouteilles plus fines plus faciles à transporter. Le domaine propose donc ici une exception, numérotée, dotée d’un bouchon cacheté de cire et présentée dans un coffret en verre transparent. Ce mariage entre le classique et le contemporain qui est « l’essence même du château Les Carmes Haut-Brion » met à l’honneur le millésime 2016 de la propriété, assemblage de 41 % cabernet franc, 39 % merlot et 20 % cabernet-sauvignon, choisi parce qu’il est « le plus bel aboutissement, à ce jour, dans l’expression du terroir. »

Photo : Phil Labeguerie

Château les Carmes-Haut-Brion 2016 en marie-jeanne :
800 exemplaires, dont 500 commercialisés

27 mois de vieillissement (contre 18 en bouteille)
2,25 litres (l’équivalent de trois bouteilles)

3,5 kg, c’est le poids du flacon

3,5 kg, le poids de son écrin de verre

39×50 millimètres, la taille du bouchon
2 900 euros, son prix.


Quitter la version mobile