Recracher, adorer. La nouvelle campagne de Vin & Société

0

Recracher le vin au cours d’une dégustation est le geste le plus pratiqué par les professionnels du vin, et pourtant il est peu connu du grand public des amateurs. Une enquête conduite par Vin et Société, organisme agissant au nom des 500 000 acteurs de la vigne et du vin en France, a ainsi montré que 85 % des personnes interrogées ne connaissent pas les techniques liées à ce geste et que 50 % pensent que le fait de recracher serait synonyme de perte d’arôme et donnerait une impression d’inachevé. Faux, tout comme l’idée que le vigneron serait vexé. Pour remédier à ces lacunes, une campagne d’information a été lancée il y a quelques jours. « Tous ceux qui recrachent mon vin l’adorent » annoncent ainsi les hommes et les femmes de la filière sur des affiches et des mémentos comme celui publié ci-dessous, mis à la disposition des interprofessions viticoles, des maisons de négoces et des vignerons.

Recracher n’est pas gâcher

Cette manière ludique et sans tabou de raconter les coulisses de « l’art » de recracher est également diffusée sur le site vinetsociete.fr/recracheradorer et peut-être relayée sur les réseaux sociaux avec le hastag #recracheradorer, tout comme la vidéo explicative sur le sujet, dans laquelle les vignerons donnent quelques conseils avisés. Initiée par les professionnels de la filière vitivinicole, convaincus que l’art de la dégustation est le premier apprentissage « vers la connaissance du vin et le bon usage du produit », le budget de cette campagne d’information signée par l’agence Mutant s’élève à 100 000 euros. Elle illustre l’engagement de la filière dans la promotion de la consommation responsable et sa contribution au Plan national de santé publique, axée sur deux grands points, rappelons-le : favoriser la responsabilité dans la consommation de vin et contribuer à protéger les populations à risque.

Une campagne de transmission

En précisant qu’en matière de prévention, tous les acteurs ont un rôle à jouer et que d’autres initiatives seront lancées par Vin et Société d’ici la fin de l’année, sa déléguée générale, Krystel Lepresle, explique que cette campagne promeut une consommation responsable « en incitant les amateurs de vin et les touristes à recracher lors de leur dégustation au caveau ou sur les salons. » En effet, détaille Joël Forgeau, le président de Vin & Société, « au cours des dix dernières années, la dégustation de vin s’est démocratisée sous l’effet du développement de l’œnotourisme et des stages de découverte. »
 Ainsi, transmettre l’art de la dégustation et la manière de recracher, action peu élégante et hygiénique souvent associée au gaspillage dans la représentation collective, « c’est donner à ceux qui veulent entrer dans l’univers du vin de bonnes clés pour le faire en connaissance, avec plaisir et responsabilité. »

« Contrairement aux idées reçues, recracher le vin n’est pas une offense faite au vigneron. Ce n’est pas non plus l’apanage exclusif des grands dégustateurs. Au contraire, ce geste est une première étape vers la connaissance du vin et l’apprentissage de la dégustation : regarder, sentir, goûter puis recracher. Il permet d’apprécier les arômes et les sensations du vin, de se faire plaisir aussi. »
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.