Après les châteaux Ausone, Cheval-Blanc et Angélus, un autre grand nom de l’appellation, le château La Gaffelière, premier grand cru classé B, annonce sa décision de quitter le processus de classement qui doit aboutir à l’automne 2022. Une décision inattendue pour cette propriété qui figurait dans le premier classement de Saint-Émilion en 1955. Explications avec Alexandre de Malet Roquefort dont la famille est propriétaire du cru depuis plus de 300 ans.
Propos recueillis par Pascale Cassagnes

Qu’est-ce qui vous a conduit à prendre cette décision ?
Deux raisons nous poussent à sortir du classement. D’abord, nous ne comprenons pas cette remise en question du niveau qualitatif de notre terroir plébiscité et distingué par les instances viticoles de l’AOC depuis plus de 65 ans. Ensuite, le système de notation mis en place pour la dégustation (NDLR, un critère du classement) contredit toutes les notes obtenues par la propriété depuis plusieurs années, par les plus grands professionnels du vin.

Vous déplorez avoir été « dégusté par des amateurs ».  Quel a été le protocole de recrutement des dégustateurs ?
C’est opaque, nous ne savons pas vraiment qui ils sont. Ce qui est sûr, c’est que je ne connais aucun dégustateur professionnel qui goûterait mieux le millésime de la-gaffelière 2013 que les grands millésimes des années 2015, 2016, 2018 et 2019.

Vous n’avez sollicité aucun nouvel examen du dossier ni demandé à être entendu par la commission. Pourquoi ne pas avoir eu envie de vous défendre ?
La commission de ce classement remet en cause un terroir qui existe depuis 1 600 ans, classé depuis plus de 65 ans pour des vins honorés par les plus grands professionnels. Tout cela est insensé. En nous retirant de ce classement, nous défendons notre terroir, nos valeurs et nos consommateurs. Voilà notre objectif.

Et vous ne craignez pas les conséquences d’un retrait du classement ?
La Gaffelière est engagée dans une belle dynamique grâce au soutien de ses partenaires. Nous avons confiance en la force de notre marque qui prévaut sur tous les classements. Nous poursuivrons notre travail de vigneron, tel qu’il nous a été transmis, dans le respect du prestigieux terroir de Saint-Émilion, en produisant des vins fidèles à notre image, reconnus et appréciés par les amateurs du monde entier.

_______________
Pour plus de précisions au sujet de la situation de ce cru et de son niveau qualitatif, En Magnum reproduit ci-dessous le commentaire et la note du domaine, publiés dans le guide des vins Nouveau Bettane+Desseauve 2022, ainsi que les notes obtenues par les grand vin du château La Gaffelière pour les millésimes 2006 à 2021.

Château La Gaffelière
4 étoiles B+D
Idéalement situé sur la côte qui prolonge Ausone et conduit à Belair-Monange, La Gaffelière a connu durant la dernière décennie une révolution tout en douceur : sur la moitié des 22 hectares s’est mise en place, sous la houlette d’Alexandre Malet-Roquefort (dont la famille est à Saint-Émilion depuis le XVe siècle), un meilleur positionnement de l’encépagement. On arrache les merlots et on replante du cabernet franc qui passe des sables au coteau. Son pourcentage augmente et atteint jusqu’à 40 % de l’assemblage final. Les replantations, toutes issues de sélections massales, s’effectuent sur des principes de densité plus importante. Le résultat se révèle probant avec des vins plus complexes, floraux, respectant le fruit et la fraîcheur.

Château La Gaffelière 2006
91/100

Château La Gaffelière 2007
91/100

Château La Gaffelière 2008
93/100

Château La Gaffelière 2009
93/100

Château La Gaffelière 2010
94/100

Château La Gaffelière 2011
95/100

Château La Gaffelière 2012
94/100

Château La Gaffelière 2013
96/100

Château La Gaffelière 2014
96/100

Château La Gaffelière 2015
98/100

Château La Gaffelière 2016
97/100

Château La Gaffelière 2017
96/100

Château La Gaffelière 2018
97/100

Château La Gaffelière 2019
97/100

Château La Gaffelière 2020 (note primeurs)
96/100

Château La Gaffelière 2021 (note primeurs)
96/100

Pour aller plus loin, nous vous proposons aussi de retrouver cette verticale du cru par Michel Bettane, parue dans En Magnum n°19.
https://www.mybettanedesseauve.fr/2020/10/28/la-gaffeliere-saint-emilion-de-caractere/

Photo : Leif Carlsson

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.