En primeurs 2021 (épisode 10/12) : les supers Bordeaux

0

Dans cette nouvelle vidéo, nos experts @michelbettane , @thierry.desseauve et @louisvictorcharvet dévoilent trois supers Bordeaux. Découvrez-les.

Toute cette semaine, nous présenterons avec plus en détails les coups de cœur de notre équipe, sous forme de sélections thématiques, mais aussi, nouveauté de la maison, des vidéos courtes et amusantes, regroupant sous la forme d’un palmarès les échantillons que nous avons le plus aimé. Disponibles sur notre site mybettanedesseauve.fr et sur nos réseaux sociaux.

Notre « carnet de notes » en pdf est un outil bien pratique. Toutes nos dégustations sont regroupées en un seul endroit. Elles sont rangées par ordre alphabétique : d’abord par sous-région, ensuite par appellation et enfin par propriété. La manière la plus simple de partager les quelque 630 notes de ce compte-rendu. Retrouvez ce « carnet de notes » sur mybettanedesseauve.fr

En primeurs 2021 (épisode 9/12) : les plus belles progressions

0

Dans cette nouvelle vidéo, nos experts @michelbettane , @thierry.desseauve et @louisvictorcharvet dévoilent trois plus belles progressions. Découvrez-les.

Toute cette semaine, nous présenterons avec plus en détails les coups de cœur de notre équipe, sous forme de sélections thématiques, mais aussi, nouveauté de la maison, des vidéos courtes et amusantes, regroupant sous la forme d’un palmarès les échantillons que nous avons le plus aimé. Disponibles sur notre site mybettanedesseauve.fr et sur nos réseaux sociaux.

Notre « carnet de notes » en pdf est un outil bien pratique. Toutes nos dégustations sont regroupées en un seul endroit. Elles sont rangées par ordre alphabétique : d’abord par sous-région, ensuite par appellation et enfin par propriété. La manière la plus simple de partager les quelque 630 notes de ce compte-rendu. Retrouvez ce « carnet de notes » sur mybettanedesseauve.fr

En primeurs 2021 (épisode 8/12) : les plus grands des plus grands

0

Les plus grands des plus grands, c’est d’abord un statut et un terroir reconnu. C’est ensuite du travail, une méthode, des moyens, des équipes. C’est enfin une volonté imparable. Dans cette nouvelle vidéo, nos experts @michelbettane , @thierry.desseauve et @louisvictorcharvet en dévoilent trois. Découvrez-les.

Toute cette semaine, nous présenterons avec plus en détails les coups de cœur de notre équipe, sous forme de sélections thématiques, mais aussi, nouveauté de la maison, des vidéos courtes et amusantes, regroupant sous la forme d’un palmarès les échantillons que nous avons le plus aimé. Disponibles sur notre site mybettanedesseauve.fr et sur nos réseaux sociaux.

Notre « carnet de notes » en pdf est un outil bien pratique. Toutes nos dégustations sont regroupées en un seul endroit. Elles sont rangées par ordre alphabétique : d’abord par sous-région, ensuite par appellation et enfin par propriété. La manière la plus simple de partager les quelque 630 notes de ce compte-rendu. Retrouvez ce « carnet de notes » sur mybettanedesseauve.fr

Le mondovino de la semaine #164 tourne à fond

0

Nouveau Souffle • Carles en scène • Au cœur des vignes • Le pouvoir de la terre • Un rouge d’équilibre • Un joli bordeaux blanc • Chaque jour du nouveau, en voici six

Dans le vignoble


Nouveau Souffle

La maison Gosset est en forme et signe des champagnes toujours aussi recommandables. Dans sa deuxième participation au festival Vign’Art, la maison installe dans ses jardins une œuvre, Nouveau souffle, créée par l’artiste Vincent Rahir. Le festival met en scène l’art contemporain dans plusieurs endroits de du vignoble champenois. 19 œuvres seront présentées lors de cette édition et forment ainsi un joli parcours œnotouristique.
Informations sur vignart.fr

Carles en scène

Majestueusement assis sur le tertre de Fronsac, le château de Carles est une valeur sûre de l’appellation. Depuis 2021, la propriété propose un festival annuel d’art lyrique. Après le franc succès de la première édition, les deux grands artistes Maciej Pikulski (pianiste) et Paul Gay (baryton basse) sont de retour pour interpréter de nouveaux morceaux. Ils seront accompagnés de deux autres artistes de renommée mondiale, Jason Bridges (ténor) et Melody Louledjian (soprano). Au programme, des œuvres extraites de La Traviata et de Rigoletto (Verdi), de Faust et Roméo et Juliette (Gounod), de Manon (Massenet), etc.

Château de Carles, Festival Carles en scène, réservations sur hautcarles.com

Au cœur des vignes

Au milieu des vignes du domaine de Boisseyt, magnifiquement situé sur les plus belles parcelles de Côte-Rôtie, se déroulera les 18 et 19 juin le Festival Hors Champ. Deux jours consacrés au théâtre.
Samedi 18 juin à 16 h, trois spectacles auront lieu dans trois lieux différents : le salon, la cave, la cuverie. Le dimanche 19 juin à 16h, la pièce sera consacrée au jeune public.
Informations et réservations sur deboisseyt.com ou 04 74 87 23 45 (places limitées)

Le pouvoir de la terre

Le pouvoir de la terre est la fresque monumentale réalisée en terre crue entre les vignes du plateau de Cantenac par l’artiste finlandais David Popa et dévoilée par le château Cantenac-Brown. « Ce qui m’a plu dans la démarche de David Popa, c’est cette capacité à faire une œuvre extrêmement moderne tout en utilisant une technique ancestrale. Le monde du vin oscille toujours entre tradition et modernité. Et c’est particulièrement vrai pour notre projet de chai en terre crue », précise Tristan Le Lous, propriétaire. L’artiste s’est inspiré de la méthode de construction du nouveau chai qui sera entièrement réalisé en terre crue et dont la voûte en terre est inspirée du palais antique de Ctésiphon construit au IIIe siècle.

Dans le verre


Un rouge d’équilibre

Le domaine de Cala est une propriété provençale qui s’étend sur 180 hectares (40 ha de vignes). Elle a été acquise en 2015 par Joachim Splichal, un chef étoilé germano-américain. Grenache, cinsault, syrah, carignan et rolle y sont plantées depuis plus de 40 ans. Les vins du domaine se déclinent dans les trois couleurs. Ce rouge 2018 en appellation coteaux-varois-en-provence a un bel équilibre entre le fruit apporté par le grenache, la puissance de la syrah et la structure et les arômes de poivre et de fruits noirs du carignan. Stéphane Derenoncourt conseille cette maison.
Domaine de Cala, coteaux-varois-en-provence rouge 2018, 29,95 euros

Un joli bordeaux blanc

Grâce à une direction et des équipes techniques de talent, ce cinquième cru classé de Margaux force l’admiration par la qualité de ses vins et par son dynamisme. Château Dauzac vient de dévoiler son bordeaux blanc 2021. Assemblage de sauvignon et sémillon, voilà un blanc d’été frais et équilibré.
Château Dauzac, D de Dauzac 2021, 13 euros

Le saint-émilion d’une grande dame des vignes

0

Château Corbin,
saint-émilion grand cru classé 2019

Pourquoi lui
Il y a longtemps que nous connaissons le chemin qui mène au château Corbin et nous l’empruntons chaque fois avec infiniment de plaisir. Anabelle Cruse, propriétaire et œnologue (oui, elle fait son vin elle-même), habite les lieux depuis longtemps avec sa famille, vraie rareté dans…

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

Château Mont-Redon, sur le grand plateau

0

Une nouvelle cuvée issue du château Mont-Redon est une rareté en forme d’événement. nous l’avons goûtée, commentée, notée


Cet article est paru dans En Magnum #27. Vous pouvez l’acheter sur notre site ici. Ou sur cafeyn.co.


Peu de domaines viticoles peuvent, comme le château Mont-Redon, se targuer de porter le nom d’un secteur emblématique de leur appellation. Cette historique et vaste propriété est un emblème de Châteauneuf-du-Pape. Tous les œnophiles ont admiré cette mer de galets roulés d’où émergent de vieux ceps noueux, taillés « en gobelet », c’est-à-dire sans palissage. Ce plateau de Mont-Redon, vaste secteur situé au centre de l’appellation, à quelques kilomètres au nord du village de Châteauneuf, n’est sec et aride qu’en surface. Cette couche de pierres qui va jusqu’à deux mètres d’épaisseur est posée sur un sous-sol de marnes et d’argiles rouges qui retient parfaitement l’eau et évite à la plante tout stress hydrique. Une partie majoritaire de la centaine d’hectares de vignes plantées en appellation par Mont-Redon occupe ce secteur privilégié et constitue maintenant la totalité du lieu-dit. C’est cette spécificité qui a amené Pierre Fabre, arrière-petit-fils d’Henri Plantin qui acheta le domaine en 1923, à créer une nouvelle cuvée. Baptisé Le Plateau, ce vin n’est issu que des plus vieilles vignes du plateau de Mont-Redon, quatre parcelles de grenache complétée par une autre de syrah. Tout est vinifié séparément, cuves pour le grenache et fûts pour la syrah, puis assemblé avant un nouveau long vieillissement en cuve. Bref, un vin exceptionnel qui représente le cœur de la propriété et par là même l’un des crus essentiels de Châteauneuf. C’est une petite révolution pour la propriété qui pendant longtemps – et à rebours de la mode locale – n’avait toujours produit qu’un seul châteauneuf rouge. Pour donner à ce vin toute la dimension qu’il mérite, Pierre Fabre a choisi de lui laisser le temps de la garde. Le 2017 est actuellement en vente, les millésimes suivants que nous avons eu la chance de déguster seront proposés plus tard. Pour compléter cette dégustation mémorable, nous avons également dégusté les derniers millésimes classiques du château Mont-Redon ainsi que le nouveau millésime du domaine de l’Oratoire Saint Martin, pépite absolue de Cairanne que Frédéric et François Alary, la retraite venue, ont souhaité transmettre à Pierre Fabre et à sa famille.

 

Le Plateau, châteauneuf-du-pape rouge

2020
La sélection a trouvé ses marques, celle d’une grande cuvée de Châteauneuf qui n’a pas besoin de jouer la surpuissance pour imposer sa race. Allonge profonde et onctueuse, grande sève, raffinée, fruits à noyaux, boisé intégré, profond.
96

2019
Voici déjà le millésime de référence pour cette jeune cuvée. C’est assurément un vin de grande dimension et d’une profondeur impressionnante, ultra mûr, d’une richesse de grande onctuosité. L’allonge est splendide, c’est imposant et majestueux.
98

2018
Grande suavité, longueur harmonieuse, suave, une dimension pas aussi impérieuse que les autres millésimes et une opulence délicieusement savoureuse.
96

2017
Poivre blanc, strict en attaque. Il dévoile ensuite sa grande personnalité racée et son allonge brillante. Profondeur délicate, intensité tannique et subtile, profond et intense. Un beau classique représentatif de ce terroir.
97

2016
Le premier millésime de la cuvée démontre une préoccupation de réglage, notamment de l’élevage, avec un boisé un rien insistant, mais on apprécie le corps ample, raffiné, long et séveux, à la fois délicat et intense.
94

Château Mont-Redon, châteauneuf-du-pape rouge

2020
La force de Mont-Redon a toujours été dans l’équilibre du vin, mais les derniers millésimes ont gagné en plénitude de corps sans perdre cette harmonie sapide. On apprécie la souplesse gourmande, l’onctuosité, la finesse tannique, la longueur enveloppante. Cet équilibre est porté par une belle acidité intégrée à un corps chaleureux mais pas entêtant.
94

2019
Grande puissance, somptueuse profondeur, le plus grand mont-redon depuis longtemps, intensité magnifique, tannin très fin, grandes épices, longueur et persistance aromatique, dimension hors norme. Dans la collection des années glorieuses, entre le 1995 et le toujours exceptionnel 1961.
96

2018
Des notes classiques de kirsch et de fruits à noyau, une allonge onctueuse, un tannin fin et une longueur veloutée donnent à ce millésime agréable une dimension de gourmandise suave.
93

Château Mont-Redon, châteauneuf-du-pape blanc 2021
Charnu et salin, long, ample, un châteauneuf sans lourdeur et de belle dimension, relevé par une palette aromatique de fruits et d’épices.
92

Domaine de l’Oratoire Saint Martin, Réserve des Seigneurs, cairanne 2020
Dans ce millésime qui marque la transition entre les deux familles, on est séduit par l’élégance de texture, la douceur et la maturité des tannins infusés, la rondeur veloutée, la profondeur suave, l’élégance raffinée.
91

En primeurs 2021 (épisode 9/12) : les plus belles progressions

0

Dans cette nouvelle vidéo, nos experts @michelbettane , @thierry.desseauve et @louisvictorcharvet dévoilent trois plus belles progressions. Découvrez-les.

Toute cette semaine, nous présenterons avec plus en détails les coups de cœur de notre équipe, sous forme de sélections thématiques, mais aussi, nouveauté de la maison, des vidéos courtes et amusantes, regroupant sous la forme d’un palmarès les échantillons que nous avons le plus aimé. Disponibles sur notre site mybettanedesseauve.fr et sur nos réseaux sociaux.

Notre « carnet de notes » en pdf est un outil bien pratique. Toutes nos dégustations sont regroupées en un seul endroit. Elles sont rangées par ordre alphabétique : d’abord par sous-région, ensuite par appellation et enfin par propriété. La manière la plus simple de partager les quelque 630 notes de ce compte-rendu. Retrouvez ce « carnet de notes » sur mybettanedesseauve.fr
ABONNEZ-VOUS À LA CHAÎNE BETTANE+DESSEAUVE

En primeurs 2021 (épisode 8/12) : les plus grands des plus grands

0

Les plus grands des plus grands, c’est d’abord un statut et un terroir reconnu. C’est ensuite du travail, une méthode, des moyens, des équipes. C’est enfin une volonté imparable. Dans cette nouvelle vidéo, nos experts @michelbettane , @thierry.desseauve et @louisvictorcharvet en dévoilent trois. Découvrez-les.

Toute cette semaine, nous présenterons avec plus en détails les coups de cœur de notre équipe, sous forme de sélections thématiques, mais aussi, nouveauté de la maison, des vidéos courtes et amusantes, regroupant sous la forme d’un palmarès les échantillons que nous avons le plus aimé. Disponibles sur notre site mybettanedesseauve.fr et sur nos réseaux sociaux.

Notre « carnet de notes » en pdf est un outil bien pratique. Toutes nos dégustations sont regroupées en un seul endroit. Elles sont rangées par ordre alphabétique : d’abord par sous-région, ensuite par appellation et enfin par propriété. La manière la plus simple de partager les quelque 630 notes de ce compte-rendu. Retrouvez ce « carnet de notes » sur mybettanedesseauve.fr

ABONNEZ-VOUS À LA CHAÎNE BETTANE+DESSEAUVE

À Saint-Émilion, La Gaffelière se retire du classement

0

Après les châteaux Ausone, Cheval-Blanc et Angélus, un autre grand nom de l’appellation, le château La Gaffelière, premier grand cru classé B, annonce sa décision de quitter le processus de classement qui doit aboutir à l’automne 2022. Une décision inattendue pour cette propriété qui figurait dans le premier classement de Saint-Émilion en 1955. Explications avec Alexandre de Malet Roquefort dont la famille est propriétaire du cru depuis plus de 300 ans.
Propos recueillis par Pascale Cassagnes

Qu’est-ce qui vous a conduit à prendre cette décision ?
Deux raisons nous poussent à sortir du classement. D’abord, nous ne comprenons pas cette remise en question du niveau qualitatif de notre terroir plébiscité et distingué par les instances viticoles de l’AOC depuis plus de 65 ans. Ensuite, le système de notation mis en place pour la dégustation (NDLR, un critère du classement) contredit toutes les notes obtenues par la propriété depuis plusieurs années, par les plus grands professionnels du vin.

Vous déplorez avoir été « dégusté par des amateurs ».  Quel a été le protocole de recrutement des dégustateurs ?
C’est opaque, nous ne savons pas vraiment qui ils sont. Ce qui est sûr, c’est que je ne connais aucun dégustateur professionnel qui goûterait mieux le millésime de la-gaffelière 2013 que les grands millésimes des années 2015, 2016, 2018 et 2019.

Vous n’avez sollicité aucun nouvel examen du dossier ni demandé à être entendu par la commission. Pourquoi ne pas avoir eu envie de vous défendre ?
La commission de ce classement remet en cause un terroir qui existe depuis 1 600 ans, classé depuis plus de 65 ans pour des vins honorés par les plus grands professionnels. Tout cela est insensé. En nous retirant de ce classement, nous défendons notre terroir, nos valeurs et nos consommateurs. Voilà notre objectif.

Et vous ne craignez pas les conséquences d’un retrait du classement ?
La Gaffelière est engagée dans une belle dynamique grâce au soutien de ses partenaires. Nous avons confiance en la force de notre marque qui prévaut sur tous les classements. Nous poursuivrons notre travail de vigneron, tel qu’il nous a été transmis, dans le respect du prestigieux terroir de Saint-Émilion, en produisant des vins fidèles à notre image, reconnus et appréciés par les amateurs du monde entier.

_______________
Pour plus de précisions au sujet de la situation de ce cru et de son niveau qualitatif, En Magnum reproduit ci-dessous le commentaire et la note du domaine, publiés dans le guide des vins Nouveau Bettane+Desseauve 2022, ainsi que les notes obtenues par les grand vin du château La Gaffelière pour les millésimes 2006 à 2021.

Château La Gaffelière
4 étoiles B+D
Idéalement situé sur la côte qui prolonge Ausone et conduit à Belair-Monange, La Gaffelière a connu durant la dernière décennie une révolution tout en douceur : sur la moitié des 22 hectares s’est mise en place, sous la houlette d’Alexandre Malet-Roquefort (dont la famille est à Saint-Émilion depuis le XVe siècle), un meilleur positionnement de l’encépagement. On arrache les merlots et on replante du cabernet franc qui passe des sables au coteau. Son pourcentage augmente et atteint jusqu’à 40 % de l’assemblage final. Les replantations, toutes issues de sélections massales, s’effectuent sur des principes de densité plus importante. Le résultat se révèle probant avec des vins plus complexes, floraux, respectant le fruit et la fraîcheur.

Château La Gaffelière 2006
91/100

Château La Gaffelière 2007
91/100

Château La Gaffelière 2008
93/100

Château La Gaffelière 2009
93/100

Château La Gaffelière 2010
94/100

Château La Gaffelière 2011
95/100

Château La Gaffelière 2012
94/100

Château La Gaffelière 2013
96/100

Château La Gaffelière 2014
96/100

Château La Gaffelière 2015
98/100

Château La Gaffelière 2016
97/100

Château La Gaffelière 2017
96/100

Château La Gaffelière 2018
97/100

Château La Gaffelière 2019
97/100

Château La Gaffelière 2020 (note primeurs)
96/100

Château La Gaffelière 2021 (note primeurs)
96/100

Pour aller plus loin, nous vous proposons aussi de retrouver cette verticale du cru par Michel Bettane, parue dans En Magnum n°19.
https://www.mybettanedesseauve.fr/2020/10/28/la-gaffeliere-saint-emilion-de-caractere/

Photo : Leif Carlsson

EPI acquiert Isole e Olena

0

EPI, société d’investissement privée présidée par Christopher Descours, est déjà propriétaire de plusieurs grands domaines viticoles et maisons de champagne comme Piper-Heidsieck, Charles Heidsieck, Rare Champagne, Biondi-Santi, Château La Verrerie, et Tardieu Laurent. Avec l’achat de l’un des principaux domaines historiques de la région du Chianti Classico, EPI renforce ainsi sa présence en Italie. Fondé en 1956 par la famille De Marchi, Isole e Olena est situé à San Donato in Poggio (Chianti Classico) et fait partie du groupe restreint de domaines viticoles qui, dans les années 1970 et 1980, ont contribué à faire reconnaître le Chianti Classico comme une région viticole de grande qualité. : « Je suis heureux que le célèbre domaine Isole e Olena nous rejoigne. Nous respectons profondément la vision unique de Paolo De Marchi, son excellence opérationnelle et son inaltérable détermination à produire des vins raffinés et authentiques. Nous avons l’intention de poursuivre l’œuvre de Paolo De Marchi, en mettant notre passion pour l’excellence et notre expérience sur les marchés internationaux, au service des vins uniques d’Isole & Olena », précise Christopher Descours.