Roederer reprend une pépite californienne

L’accord conclu la semaine dernière entre Merry Edwards, fondatrice du domaine californien du même nom, et Frédéric Rouzaud, le président-directeur général de Louis Roederer fait de cette dernière société la propriétaire d’un domaine viticole...

verif

verif ok

Grands voiliers et feux du dragon


Dans la ville et sur le fleuve, c’est parti pour cinq jours de fête à Bordeaux. Au rang des grands rendez-vous de cette édition anniversaire de <a href="http://Bordeaux fête le vin (le pass dégustation...

Mes magnums (41) le malbec du prince

Clos Triguedina, cahors 1998 Ce qu’il fait là Un cahors (un cador ?) a sa place dans tous les bons journaux du vin. Depuis plusieurs années déjà, c’est toute une appellation qui revit en assurant...

[PRIMEURS 2016] Saint-Estèphe

[PRIMEURS 2016] Saint-Estèphe

En Magnum. Le numéro 7 vientde paraître et il est bien

C’est avec une certaine allégresse que la communauté des wine lovers francophones a vu En Magnum #07 se matérialiser chez les marchands de journaux. C’est de saison, l’accroche principale concerne le millésime 2016 qualifié par...

Les lobbyistes de Bayer-Monsanto se marrent

Dans le monde de cinglés dans lequel nous nous débattons, il y a deux, trois sujets qui méritent qu’on torture le clavier pour nous indigner. L’agacement du jour, c’est cette idée largement colportée par les syndicats d’appellation et, au-dessus d’eux, j’imagine, par les autorités nationales, qui consiste à refuser les zones de non traitement (ZNT) à proximité des habitations et à se féliciter que les projets de réglementation ne tiennent aucun compte des riverains. C’est une histoire de fou qui montre à quel point les lobbyistes de Bayer-Monsanto travaillent bien et à quel point nos « responsables » sont faibles. C’est éprouvant.

Mes magnums (28) un sauternes tendre et soyeux

Château Rayne-Vigneau, premier grand cru classé de Sauternes 2010/h2> Ce qu’il fait là Il ne sera pas dit qu’un sujet « magnums » paraisse sans une bouteille de sauternes ou de barsac, ces vins plus...