Des champagnes rosés pour fêter les papas

Dimanche prochain, nous fêterons les papas, nos héros. Et comme le rose n’est pas l’apanage des mamans, voici cinq champagnes dont la déclinaison en rosé est aussi incontournable que délicieuse.

Le Concours Prix Plaisir 2020, un grand cru

Avec un peu de retard, confinement oblige, Bettane+Desseauve a organisé les dégustations à l’aveugle du Prix Plaisir 2020. Plus de 2 000 vins entre 2 et 18 euros et moins de 30 euros pour les...

Six côtes-du-rhône qu’il vous faut, la suite

L’auguste appellation des côtes-du-rhône aura, cette année encore, toute sa place sur vos tables d’été. Dans son vivier de vignerons talentueux et de vins au rapport prix-plaisir défiant toute concurrence, voici cinq rouges et un blanc que nous aimons particulièrement.

Domaine Henri et Gilles Buisson, le saint-romain sort de son cirque

Alain Chameyrat est un chanceux : il déguste en ce moment les bourgogne 2018 de la Côte d’or. Chaque jeudi, il nous livre un coup de cœur dans un millésime qui se révèle magnifique. Aujourd’hui, un saint-romain très nature.

Vive les rosés du Languedoc

Le voisin du géant Provence est d’abord un géant en rouge. Mais le premier vignoble de France en volume se défend aussi très bien dans la catégorie rosé. En voici cinq que nous plébiscitons.

Six rosés de garde pour fêter les mamans

Ce dimanche, nous fêterons nos mères. En plus du bouquet de fleurs de rigueur, vous pouvez offrir des grands vins rosés, rares et précieux. En voici six qui se sublimeront avec les années. Comme elles.

Camille Giroud, un chassagne-montrachet un peu plus près des étoiles

Alain Chameyrat est un chanceux : il déguste en ce moment les bourgogne 2018 de la Côte d’or. Chaque semaine, il nous livre un coup de cœur dans un millésime qui se révèle magnifique.

Le rosé est le nouveau noir

Partout en France ou presque, là où l’on fait du vin, on fait du rosé. Et il y a de quoi être fier. En voici six pour la belle saison, premiers d’une série à suivre tout l’été.

Six côtes-du-rhône qu’il vous faut

La vieille appellation des côtes-du-rhône aura, cette année encore, toute sa place sur vos tables d’été. Dans son vivier de vignerons talentueux et de vins au rapport prix plaisir défiant toute concurrence, voici six rouges que nous aimons

Six chenins à travers la Loire

C’est une vallée que le monde nous envie. Occasion formidable, bon gré mal gré, le fleuve royal se donnera cet été à tous les vacanciers heureux (pour les plus chanceux) de redécouvrir les formidables...

Les crus bourgeois, épisode 2

Soyons clairs. La dégustation des crus bourgeois procure une grande satisfaction. Parce qu’elle réunit à la même table toutes les appellations du médoc, elle nous apprend que le Médoc change mais ne se renie pas, pour notre plus grand plaisir et celui des amateurs.